15
jan
1 Commentaires

L’Alsace sort de l’année 2014 traumatisée par son rattachement à la grande Région Alsace – Lorraine – Champagne-Ardennes. Elle paye le prix de ses divisions politiques et de son incapacité à s’unir au moment où elle pouvait encore choisir son destin. 

Cette défaite arrive dans un contexte où notre Région semble déjà décliner :

En dix ans : 

- notre taux de chômage a plus que doublé

– notre modèle de coopération transfrontalière sur l’Euroairport a été remis en cause par Paris

– notre capacité de production énergétique est menacée avec le projet de fermeture sans contrepartie de Fessenheim

Les questions qui se posent aujourd’hui sont simples :

- comment maintenir et développer les entreprises qui créeront les emplois dont nos enfants auront besoin ? 

- comment continuer à créer de la richesse pour financer nos services publics, notamment le traitement de la dépendance qui va devenir un problème majeur avec le vieillissement de la population?

- comment donnerons-nous les meilleures chances à nos enfants et à nos petits enfants pour survivre dans cette mondialisation ?  

- comment assurerons-nous notre indépendance énergétique tout en veillant à protéger notre environnement et à ne pas dégrader le climat?

Voici les principaux défis que les Alsaciens devront relever dans les prochaines années.  Et ils devront le faire avec une difficulté supplémentaire, celle de restaurer la confiance en la Politique au moment même où la perte de crédibilité des élus de gauche comme de droite semble totale dans l’opinion publique.

C’est donc pour relever ces défis, que nous avons décidé d’être candidats aux élections départementales des 22 et 29 mars 2015 avec deux ambitions :

- rassembler tous les Alsaciens au-delà des clivages traditionnels autour d’un projet concret  pour enrayer le déclin de notre Région et particulièrement du Haut-Rhin

- défendre nos communes pour assurer le maintien des financements départementaux qui seront indispensables à la réussite de nos projets municipaux du mandat en cours. 

Vous trouverez sur ce site internet, au fur et à mesure qu’ils seront rendus publics, les raisons qui motivent notre candidature, le projet que nous vous proposons pour notre nouveau canton ainsi que les moments forts de la campagne.

Vous y trouverez également les moyens de participer à cette campagne et de soutenir votre équipe de « L’Union pour l’Alsace qui gagne ».

Nous vous souhaitons une excellente visite.

Olivier BECHT, Maire de Rixheim

Patricia FUCHS, 4ème adjointe au Maire de Riedisheim

Marc MUNCK, Maire d’Ottmarsheim

Marie-Madeleine STIMPL, 1ère adjointe au Maire de Habsheim

One Response to L’heure est au rassemblement des Alsaciens !

  1. frédéric

    J’attends de trouver ici même des informations plus concrètes avec les actions adéquates pour la réalisation des objectifs choisis. Donc vivement la suite avec des visions, idées et engagements !
    Et qu’en est il de votre positionnement sur un plan plus sociétal même si c’est là un parti pour les élections départementales (dont les attributions/missions, et il faut le rappeler, sont l’action social, l’éducation, le transport, l’aménagement du territoire, le sport, la jeunesse et la culture, d’où votre programme ciblé) !?

Répondre à frédéric Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>