23
0 Pas de commentaires

Quel monde laisserons-nous à nos enfants et à nos petits-enfants ?

La réponse à cette question est finalement de la responsabilité de chacun.

Car contrairement à ce que nous pouvons croire, une grande partie de notre avenir se décide par nos actes quotidiens et non dans les grands sommets internationaux.

En effet, l’Education que nous donnons à nos enfants, les valeurs que nous leur transmettons, les outils linguistiques ou numériques qu’ils maîtriseront, leur serviront à s’en sortir dans le monde de demain.

De même, les décisions que nous prenons au niveau local sur nos modes de chauffage, de déplacement, notre capacité à trier nos déchets, à économiser l’eau auront un impact sur la lutte contre les pollutions et l’état de la planète demain.

8 projets concrets pour l’avenir de nos enfants et de nos petits-enfants

1. Servir dans les cantines des repas bio à partir de produits de l’agriculture locale
Pourquoi ? Parce que la santé de nos enfants n’a pas de prix et que la consommation de produits locaux permet aussi d’économiser la pollution générée par l’importation de produits étrangers
Comment ? En créant une filière alsacienne de production de repas bio à partir des produits de nos agriculteurs locaux
Quand ? A partir de 2016
Comment financer sans augmenter les impôts ? Si le prix des repas bio est légèrement supérieur à celui des repas classiques, la différence pourrait être prise en prélevant une part de la taxe que nous prélèverons sur les poids-lourds étrangers qui circulent sur les routes alsaciennes
2. Développer en Alsace les énergies nouvelles
Pourquoi ? Parce que face à l’épuisement prévu des réserves de pétrole nous devrons trouver des énergies nouvelles. Parce que quel que soit l’avenir de Fessenheim, l’Alsace devra assurer son auto-suffisance énergétique.
Comment ? En développant au sein de « Planète 68 » un grand plan pour les énergies hydroélectriques, solaires, éoliennes et géothermiques sans fracturation mais aussi en encourageant les unités de méthanisation (biogaz) à partir de la valorisation des déchets (lisiers, boues des stations d’épuration…) ainsi que les centrales et réseaux de chauffage urbain à partir de biomasse.

En favorisant l’implantation dans le Haut-Rhin d’un centre de recherche pour les énergies de demain

Quand ? Dès 2015
Comment financer sans augmenter les impôts ? Les aides aux équipements existent déjà. Il s’agit aujourd’hui de surtout donner une vraie impulsion politique pour coordonner les initiatives et veiller à leur développement sur l’ensemble du territoire.
3. Soutenir les travaux de rénovation et d’isolation thermique des bâtiments
Pourquoi ? Parce que pour réduire la production d’énergie, il faut d’abord réduire la consommation et que les bâtiments mal isolés sont très énergivores.
Comment ? En orientant les aides aux communes vers le soutien aux travaux de rénovation et d’isolation thermique des bâtiments
Quand ? Dès 2016
Comment financer sans augmenter les impôts ? Il ne s’agit pas forcément de dépenser plus mais d’orienter l’argent existant vers les mesures qui permettent d’économiser de l’énergie.
4. Préserver la biodiversité
Pourquoi ? Parce que nous avons besoin de préserver nos forêts, nos collines et nos espaces verts qui sont la seule richesse durable de l’Alsace
Comment ? En renforçant le GERPLAN mais aussi en optimisant les pratiques de fauchage le long des routes pour protéger les espèces animales et végétales qui y trouvent refuge.
Quand ? Dès 2015
Comment financer sans augmenter les impôts ? Préserver nos espaces de fauchages massifs ne coûte pas un centime et permet même d’économiser de l’argent
5. Favoriser les modes de déplacement non-polluants
Pourquoi ? Parce que si nous voulons réduire les gaz à effet de serre, nous devons aussi réduire la pollution de nos automobiles
Comment ? En favorisant la continuité des pistes cyclables sécurisées,  les parkings de co-voiturage et en équipant progressivement les routes de bornes de recharge pour les véhicules électriques
Quand ? Dès 2016
Comment financer sans augmenter les impôts ? Plutôt que de mettre des dizaines de millions d’euros dans des ronds-points toujours plus grands et somptueux, nous orienterons l’argent vers les modes non-polluants de déplacement.

 

 

6. Soutenir les formations universitaires trinationales
Pourquoi ? Parce que nous avons la chance en Alsace d’avoir chez nos voisins l’Université de Bâle et l’Université de Freiburg.
Comment ? En encourageant les formations et les diplômes communs entre ces universités et les deux universités de Strasbourg et Mulhouse
Quand ? Dès 2016
Comment financer sans augmenter les impôts ? Par une action politique qui vise à mettre tout le poids de l’Alsace vis-à-vis de Paris pour que les universités alsaciennes soient autorisées à développer ces formations trinationales

 

7. Favoriser les sections bilingues voire trilingues dans tous les collèges
Pourquoi ? Parce que la maîtrise des langues étrangères sera le plus cadeau à faire à nos enfants dans le monde de demain
Comment ? En travaillant avec l’Education nationale pour créer des sections bilingues voire trilingues dans tous les collèges du canton qui n’en sont pas encore dotés
Quand ? A partir de 2015
Comment financer sans augmenter les impôts ? Les moyens enseignants mis à disposition des collèges sont financés directement par l’Etat.

 

 

8. Équiper les élèves des collèges en cartable numérique
Pourquoi ? Parce que les cartables de nos enfants sont toujours très lourds et que la maîtrise des outils numériques sera indispensable dans le monde de demain.
Comment ? En équipant chaque collégien d’une tablette sur laquelle seront numérisés les manuels scolaires.
Quand ? Dès 2016
Comment financer sans augmenter les impôts ? En prélevant l’argent nécessaire sur la taxe que nous prélèverons sur les poids-lourds étrangers qui circulent sur les routes d’Alsace.

Comments are closed.